J’ai lu pour vous : Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècle

 Actualité, Antiquité, Livre  Commentaires fermés sur J’ai lu pour vous : Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècle
Mai 082016
 

La revue Science et esprit vient de publier (2016, vol 68/2-3.) dans son numéro  ma recension du livre important et génial d’Antonio ORBE, Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles, paru en deux volumes dans la collection « Patrimoines – Christianisme » au Cerf en 2012. La fiche des deux volume est ici.

Vous pouvez lire ma recension ici : Orbe-Cazelais.

 

Avr 242016
 

J’ai envie de parler ce matin d’une véritable plaie qui sévit sur internet. Il s’agit de cet océan de sites web du genre “wiki-machin-strike” ou “stop-mensonge” ou “nutrition-santé” ou “conscience-métaphysique” qui s’inspirent, parfois même copient tout simplement et plagient le contenu des autres sites web. Parfois même ils reproduisent des articles satiriques et des hoax (canulars) qui soudainement alors deviennent «sérieux» et «crédibles» aux yeux de leur lectorat. Parce qu’en effet, ces sites web bénéficient d’un imposant lectorat, un phénomène que je m’explique d’ailleurs bien mal! Ce sont aussi souvent ces sites qui se retrouvent en tête de liste sur les pages des moteurs de recherche.

Pas si grave que ça, me dit-on… Vivre et laissez vivre, me dit-on…

Laissez-moi alors vous présenter deux conséquences.

La première est que comme les gens derrière ces sites web ne sont pas des experts des sujets qu’ils traitent, ils ne font que copier et reproduire, ils leur arrivent bien souvent de passer de l’information approximative, fausse et périmée. Un exemple tout simple que j’ai vu pas plus tard qu’hier est une alerte de retrait d’un produit. L’article sur ce blog date d’avril 2016, mais l’alerte de retrait du produit date de 2015 et la source (plagiée) est une page d’archive sur le site web de Santé-Canada! La conséquence est que le public qui partage ensuite ça sur facebook est complètement trompé par une information qui n’est plus du tout à jour! Parfois même on trouve sur de tels sites des informations carrément dangereuses, comme une recette de gousse d’ail crue marinée pendant quelques jours dans l’huile à la température de la pièce! Croyez-le ou non, ça peut se transformer en poison et vous contaminer avec le botulisme! Pourtant, ça a été viral sur facebook cette recette qui était supposément un remède miracle pour se soigner du rhume et de la grippe!

Une deuxième conséquence est que comme on les partage à grande échelle sur facebook, ce sont alors ces sites qui génèrent le trafic et font les revenus de publicité. Un exemple serait celui de certains créateurs de contenu qui publient dans des médias régionaux ou sur leur blogue personnel et qui se font constamment copier, plagier et même trafiquer (modifier) par de tels sites! Et devinez qui se fait partager sur les réseaux sociaux? L’original ou la copie? Devinez ensuite qui génère le trafic et fait les revenus de publicité? Poser la question, c’est y répondre! Mes propres articles (et ceux de mon ancien blogue) se retrouvent parfois copiés, plagiés et même trafiqués sur de tels sites! Et comme je suis moins connu que ces sites web au noms pompeux et ronflants, mon contenu, le fruit de mon travail de recherche et de création profite à ces gens peu scupuleux qui n’ont surtout pas VOS intérêts à coeur puisqu’ils ne connaissent rien des sujets qu’il copient. Ce qui les intéresse, c’est l’argent qu’ils peuvent faire facilement à VOS dépends!

C’est comme le copiage et musique et de livre. Les vraies créateurs d’art et de contenu sont littéralement vampirisés! Il viendra alors le jour où un créateur se dira «f.**, j’arrête tout». Et c’est un artiste de moins, un penseur de moins dans l’espace public et c’est nous tous, collectivement, qui nous appauvrissons en culture et en diversité. Celui qui a son site web de copiage, lui, pas de problème, il ira en copier un autre!

Ça prendrait un petit effort (oh le gros mot!) de discernement et de recherche afin d’aller un peu plus aux sources des informations et partager le lien vers des articles sérieux et vers les sites web des véritables créateurs d’arts et de contenu!

source de l’image: http://branchez-vous.com

Congrès ACÉBAC et Société canadienne de théologie 2016

 Actualité, Colloque, Religieux, Universitaire  Commentaires fermés sur Congrès ACÉBAC et Société canadienne de théologie 2016
Avr 152016
 

L’Association catholique des études bibliques au Canada (ACÉBAC) et la Société canadienne de théologie tiendront leur congrès annuel 2016 à la Maison de la Madonne à Trois-Rivières du 5 au 7 mai sous la thématique Bible et théologie.

 

 

Je présenterai une communication en atelier intitulé :

«Lire Paul au quatrième siècle. Exégèse, philosophie et théologie chez Marius Victorinus» (jeudi, 19h30).

Le programme complet peut-être consulté ici.

On trouve des détails et les modalités d’inscription ici.

Aujourd’hui credo Printemps 2016

 Actualité  Commentaires fermés sur Aujourd’hui credo Printemps 2016
Mar 242016
 

Le numéro de printemps 2016 de la revue Aujourd’hui credo vient de paraître! Ce numéro fut piloté par un rédacteur en chef invité dont la voix est bien connue des auditeurs de Radio VM : Mario Bard.

Le sommaire est disponible en ligne ici.

Aux pages 30 et 31, vous pouvez lire un article que je signe, intitulé “Arius, le chantre de la transcendance”! Il s’agit du troisième volet d’une série intitulée “Des hérésies et des hommes”.

Aujourd’hui credo est une revue francophone et oecuménique publiée par l’Église Unie du Canada. Détails ici.

Fév 202016
 

Vendredi le 19 février 2016, j’étais l’invité du professeur André Gagné et de son groupe d’étudiants dans le cadre du Concordia Nag Hammadi Seminar à l’Université Concordia à Montréal. J’ai alors eu l’occasion de présenter et de discuter avec eux d’un intriguant petit livre conservé en copte : Le livre des Mystères de Jean l’apôtre et vierge. consemfeb2016-3Ce petit livre est préservé intégralement au British Museum (Brit. Mus. MS Oriental 7026) dans un manuscrit du début du onzième siècle et fut édité et traduit en anglais par Wallis E. A. Budge dans son volume intitulé Coptic Apocrypha in the Dialect of Upper Egypt (1913).

Le livre raconte les détails d’un voyage dans les cieux de l’apôtre Jean, sous la conduite d’un chérubin chargé de lui révéler les mystères cachés au sujet notamment des eaux célestes, de la création d’Adam et Ève, de l’influence des démons sur le roi Salomon et de quelques autres sujets.

consemfeb2016-2Je soumettrai bientôt un article tiré de ce séminaire à une revue scientifique qui sera fort probablement intitulé : « Revisiting the Coptic Book of The Mysteries of John the Apostle and Holy Virgin ». J’ai aussi entrepris de traduire ce petit livre en français.

Des détails seront donnés en temps et lieux sur ce blogue.

Fév 012016
 

Le numéro 68,1 (janvier-avril 2016) de la revue Science et Esprit publie une recension que j’ai écrite du volume suivant :

La vie et l’oeuvre théologique de Georges/Grégoire II de Chypre (1241-1290) patriarche de Constantinople, Jean-Claude Larchet (ed.), (coll. « Théologie byzantine »), Paris : Les Éditions du Cerf , 2012, 332p. (Fiche sur le site des Éditions du Cerf)

Vous pouvez la lire ici en format PDF

Déc 262015
 

Un texte de Serge Cazelais avec la collaboration de Bibiane Bédard.

Il m’est arrivé souvent de ressentir un profond malaise en entendant le “Minuit, chrétiens”, ce chant qui fait désormais partie des mœurs et traditions du catholicisme populaire québécois lors de la messe de minuit. Ce chant parle en effet d’un «peuple à genoux» et d’un fils qui descend du ciel afin «d’apaiser le courroux» de son père afin d’effacer la «tache originelle». C’est tellement peu chrétien que tout ça, moi, ça m’a souvent dérangé, voire troublé au point où je refuse désormais, depuis de nombreuses années même, de chanter ce cantique qui est en totale discordance avec ma foi. En discutant de la chose avec mon amie Bibiane, celle-ci me confie que son père qui était fervent catholique, et maître-chantre à l’église de son enfance avait souvent manifesté de grandes réserves à l’endroit de ce chant.

Pas plus tard qu’hier, dans la soirée de Noël 2015, une personne me questionne au sujet de l’expression «peuple à genoux», troublé, voire même choqué que la doctrine chrétienne formate ainsi les esprits avec de telles croyances.

Il n’en fallait pas plus pour que je me décide à mener une petite enquête qui m’a révélé des choses forts intéressantes et très rassurantes! La première de ces découvertes est que le diocèse catholique de Québec recommande désormais à ses paroisses d’éviter le “Minuit, chrétiens” qui contient des paroles qui sont contraires à la foi chrétienne! Je cite (j’ajoute les caractères gras) :

«On ne peut pas, en pleine Année de la foi, et malgré le caractère émotif que porte ce chant, chanter « de son Père apaiser le courroux » : on dit le contraire de la foi chrétienne ! Le Fils ne s’est pas incarné en raison du courroux du Père, mais en raison de l’amour éternel qui a poussé le Père à faire apparaître une créature avec laquelle il pourrait être en Alliance et, un jour, venir à sa rencontre. Ce désir d’Alliance de toute éternité est totalement incompatible avec l’idée que le Fils soit venu pour « régler un problème » qui mettait le Père en colère!» (source : Suggestions d aménagements liturgiques…de Noël, à partir de la page 17) [lire en ligne].

Notre enquête s’est poursuivie et nous a menée à une découverte encore plus étonnante! Dans une lettre datée du 14 décembre 1933, l’Archevêque de Québec, Mgr Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve, un oblat promu au rang de Cardinal, formulait ainsi ses réserves à l’endroit de ce qui était devenu un classique de Noël, je reproduis un extrait de sa lettre, je mets certaines sections en caractères gras :

«A l’approche de Noël, le chant du “Minuit, chrétiens” recommence à provoquer des controverses. Autant en raison des exigences de la musique religieuse que par souci de doctrine et de convenance liturgique, l’Archevêque se réjouit qu’en plusieurs endroits on l’ait abandonné, et il souhaite que sa disparition se généralise. Le texte en est incontestablement d’une théologie douteuse et toute la composition d’une origine pour le moins quelconque. On pourra sans désavantage le remplacer par quelque autre ancien cantique de Noël, par exemple, celui  “Les Anges dans nos campagnes”, dont le refrain, quelle qu’en soit la valeur artistique, est une pieuse exclamation tirée du saint Evangile (Luc, II, 14) et qui convient plutôt à l’inauguration du joyeux temps de Noël.

En tout cas, il ne sera permis à personne de se réclamer de l’autorité de l’Archevêque de Québec, comme on l’a fait l’an dernier, pour préconiser la valeur du “Minuit, chrétiens” d’Adolphe Adam.» (source : Mandements, lettres pastorales et circulaires des évêques de Québec, vol 14, p. 239-240)

Sur internet, on pourra trouver d’autres détails, notamment concernant les allégeances maçonniques et païennes de l’auteur des paroles originales du “Minuit, chrétiens” dont le message serait en fait la proposition d’un programme social et politique. Ce sujet m’importe peu, je le laisse à votre bon jugement!

Terminons simplement avec ceci, le diocèse de Québec suggère de remplacer les paroles originales du chant par cette révision de Renaat Van Hove, là où pour des raisons culturelles, sans liens avec la foi, on tient à conserver l’air. Les paroles de Van Hove ont le mérite de s’inscrire dans la Tradition :

Minuit, chrétiens, au coeur de notre histoire
le Fils de Dieu vient renaître chez nous
Pour partager les fruits de sa victoire
et de son Père annoncer tout l’amour.

Le monde entier tressaille d’espérance
en cette nuit qui lui donne un Sauveur.
Peuple de Dieu, reçois ta délivrance.

Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur !
Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur !

Un nouveau-né couché dans la mangeoire,
c’est la nouvelle annoncée aux bergers.
Les choeurs des cieux de Dieu chantent la gloire
et sur la terre la joie d’être aimé.

Chantons, joyeux, notre reconnaissance
pour cette nuit qui nous donne un Sauveur.

Peuple, debout ! Chante ta délivrance.
Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur !
Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur !

Nov 302015
 

En mai 2014 se tenait à Montréal le cinquième Graduate Enoch Seminar (j’en avais parlé ici). Les organisateurs avaient alors annoncé leur volonté de produire un volume réunissant une sélection des contributions présentées à ce congrès. Les deux maîtres d’oeuvre de cette entreprise, les professeurs Lorenzo DiTommaso (Concordia U.) et Gerbern Oegema (McGill U.) m’ont fait l’honneur de m’inviter à publier la mienne qui est consacrée à l’Évangile de Judas. Le volume devrait paraître en 2016 chez T&T Clark – Bloomsbury, une maison d’édition londonienne. Le référence devrait être :

 

Serge Cazelais, “Jewish Apocalyptic and Mystical Background in the Gospel of Judas”, From Enoch to Montreal and BackNew Vistas on Early Judaism and Christianity. Lorenzo DiTommaso and Gerbern S. Oegema (Eds.) London and New York: Bloomsbury T&T Clark (Jewish and Christian Texts in Contexts and Related Studies 22). [2016]

 

Enoch_Lithograph

Enoch (Une lithographie de William Blake)

J’ai lu pour vous : PRISCILLIEN UN CHRÉTIEN NON CONFORMISTE

 Actualité  Commentaires fermés sur J’ai lu pour vous : PRISCILLIEN UN CHRÉTIEN NON CONFORMISTE
Nov 302015
 

J’ai lu et écrit un petit compte-rendu du livre de Sylvain Jean Gabriel Sanchez intitulé Priscillien, un chrétien non conformiste. Le compte-rendu a été publié dans la revue Laval théologique et philosophique (numéro d’octobre 2014). Vous pouvez aussi le lire directement sur le site web des éditions Beauchesne.

 

Je précise que je ne suis pas rémunéré par Beauchesne, ni par la revue Laval théologique et philosophique pour écrire de tels comptes-rendus de lecture. On le fait pour le plaisir et pour rendre service.

Août 312015
 

L’automne 2015 est à nos portes! Quelle belle saison qui est celle pendant laquelle les arbres se parent de leurs couleurs avant d’entreprendre le sommeil de l’hiver.

Toujours est-il que le prochain numéro de la revue Aujourd’hui credo s’en vient et voici la couverture! Quel programme! Vous y découvrirez un dossier très d’actualité intitulé “Manger, un geste politique”. Vous aurez aussi le plaisir de lire une entrevue avec Frédéric Lenoir. En prime, s’y trouve ma première chronique!

Une publication de très grande qualité! J’ai hâte de l’avoir entre les mains!

Abonnez-vous ici : Aujourd’hui credo abonnement

 

Août 292015
 

Karen King, la professeur de Harvard qui avait annoncé la découverte de ce fragment de papyrus, a enfin rendu publique la soi-disante traduction du document, fournie par le propriétaire-vendeur. Encore une fois, la thèse du faux se confirme…

Nous pouvons lire depuis hier, sur le site web de Mark Goodacre, un article d’Andrew Bernhard :

The Gospel of Jesus’ Wife: “Patchwork” Forgery in Coptic . . . and English

**AJOUTS 9 sept. 2015 : Andrew Bernhard démontre encore plus clairement qu’il s’agit d’un patchwork récent : The End of the Gospel of Jesus’ Wife Forgery Debate.

J’ai beaucoup écrit au sujet de ce faux document qui pollue la recherche sur les origines chrétiennes, suivez ce lien pour lire l’ensemble :

évangile de la femme de Jésus

WDBJ shooting : Un coup de gueule!

 Actualité  Commentaires fermés sur WDBJ shooting : Un coup de gueule!
Août 262015
 

Il y a eu une fusillade aujourd’hui aux USA.

J’arrive de prendre une marche et j’entends les criquets.

Mais où sont donc les militants qui capitalisent habituellement sur un “has-been” pour clamer au son de la trompette que les croyants sont tous des terroristes en puissance qui méritent de se faire insulter et qu’il faudrait restreindre leurs droits ?

Mais vous savez quoi ? Dans l’esprit de certains d’entre eux, il est urgent de ne pas parler de la fusillade d’aujourd’hui.

Chuuuuuuuuuut…

Rigueur, rigueur, rigueur, comme disait l’autre!

Vous aurez compris que je fais de l’humour, mais je me questionne du même coup sur le deux poids, deux mesures qui est devenu la norme dans notre belle société laïque.

Juil 202015
 

Ah! L’été!

C’est si agréable de prendre du bon temps sur la terrasse, toujours en bonne compagnie et siroter un thé glacé, découvrir un cocktail de vin blanc agrémenté d’un soupçon de jus de canneberge ou encore partager une petite bière! Cette merveilleuse saison de la pêche, des champignons sauvages et des BBQ ne doit cependant pas trop nous distraire des choses sérieuses et parlant de ça, bien que certains initiés le savent déjà, j’ai le plaisir de vous annoncer que la revue oecuménique et francophone Aujourd’hui credo m’accueillera comme chroniqueur à partir de la prochaine parution, celle d’automne 2015!

Je signerai une chronique intitulée “Des hérésies et des hommes”. Nous découvrirons ensemble dans leur contexte culturel et historique certains mouvements chrétiens qui se sont développés, parfois en marge, d’autres fois en symbiose, avec ce qu’on pourrait désigner comme le courant dominant du mouvement chrétien. Qui sait si nous n’apprendrons pas en cours de route que les plus forts n’étaient pas toujours les plus nombreux? Hum…

Vous voulez me lire ? Surtout vous ne pouvez pas vous permettre de manquer la première pièce intitulée “La gnose valentinienne ou les aventures de Sophie”! À $20 par année pour la version numérique, ou $25 pour la version papier, la revue Aujourd’hui credo est vraiment une aubaine! Abonnez-vous ici!

Aujourd’hui credo est une publication de l’Église Unie du Canada, membre de l’Association des médias catholiques et œcuméniques (AMéCO) et de la Canadian Chuch Press (CCP).