Jan 172018
 

Chronique du 17 janvier 2018 à l’émission “Questions d’actualité” animée par Jean-Philippe Trottier sur les ondes de Radio VM.

Deux découvertes récentes en matière de manuscrits chrétiens :

  • Un fragment grec de la première Apocalypse de Jacques, connue déjà grâce au codex 5 de Nag Hammadi et au codex Tchacos.

Une nuance cependant à apporter. La nouvelle dit qu’il s’agit d’une première attestation en grec d’un texte de Nag Hammadi dont la langue est le copte (égyptien parlé et écrit durant la période de l’empire romain). En fait nous avons déjà quelques fragments grecs de l’Évangile selon Thomas.

  • Un codex du livre des Actes des apôtre en copte, trop abimé et trop sec pour être ouvert, mais lu grâce à une technique de numérisation par rayon-x.

Cette technique avait déjà permis de lire un très ancien rouleau de la Torah trouvé carbonisé à En-Gedi en Israël que les savants datent du premier siècle, donc contemporain des Manuscrits de la Mer Morte.

 

 

Pour aller plus loin…

First Greek Fragments of a Nag Hammadi Text Discovered among Oxyrhynchus Papyri!

Scanning an Ancient Biblical Text That Humans Fear to Open

Première Apocalypse de Jacques

Deuxième Apocalypse de Jacques

et pourquoi pas… Au sujet des des Apocalypses de Jacques et du baiser sur la bouche…

Serge Cazelais, 2016, “Jésus était-il marié?”, Questions controversées sur la Bible, S. Doane (Dir.), Montréal: Novalis, p. 175-196. (le livre est présentement épuisé, mais il m’en reste quelques exemplaires!)

  One Response to “Chronique du 16 janvier : Deux découvertes récentes en matière de manuscrits chrétiens”

  1. « Que notre âme assoiffée se hâte donc vers cette Fontaine ;
    que notre misère vienne et revienne de toute son ardeur puiser à ce Trésor de miséricorde.
    Voici que jusqu’ici nous T’avons accompagnée de nos vœux, selon nos moyens, dans Ta montée vers ton Fils, et nous T’avons suivie, au moins de loin, Vierge bénie.
    Désormais c’est à Ta bienveillance de manifester au monde cette grâce que Tu as trouvée auprès de Dieu en obtenant par Tes saintes Prières : le pardon aux coupables, la santé aux malades, la fermeté aux cœurs lâches, l’apaisement aux affligés, secours et délivrance à ceux qui sont en péril.
    En ce jour enfin, jour de fête et de joie, aux petits serviteurs qui dans leurs chants invoquent le nom très doux de Marie, que par Toi Reine clémente, Jésus-Christ ton fils Notre-Seigneur accorde les dons de sa Grâce, Lui qui est au-dessus de tout, Dieu béni à jamais.
    Ainsi soit-il. »

    (Saint Bernard de Clairvaux)

Sorry, the comment form is closed at this time.