Jan 172018
 

Chronique du 17 janvier 2018 à l’émission “Questions d’actualité” animée par Jean-Philippe Trottier sur les ondes de Radio VM.

Deux découvertes récentes en matière de manuscrits chrétiens :

  • Un fragment grec de la première Apocalypse de Jacques, connue déjà grâce au codex 5 de Nag Hammadi et au codex Tchacos.

Une nuance cependant à apporter. La nouvelle dit qu’il s’agit d’une première attestation en grec d’un texte de Nag Hammadi dont la langue est le copte (égyptien parlé et écrit durant la période de l’empire romain). En fait nous avons déjà quelques fragments grecs de l’Évangile selon Thomas.

  • Un codex du livre des Actes des apôtre en copte, trop abimé et trop sec pour être ouvert, mais lu grâce à une technique de numérisation par rayon-x.

Cette technique avait déjà permis de lire un très ancien rouleau de la Torah trouvé carbonisé à En-Gedi en Israël que les savants datent du premier siècle, donc contemporain des Manuscrits de la Mer Morte.

 

 

Pour aller plus loin…

First Greek Fragments of a Nag Hammadi Text Discovered among Oxyrhynchus Papyri!

Scanning an Ancient Biblical Text That Humans Fear to Open

Première Apocalypse de Jacques

Deuxième Apocalypse de Jacques

et pourquoi pas… Au sujet des des Apocalypses de Jacques et du baiser sur la bouche…

Serge Cazelais, 2016, “Jésus était-il marié?”, Questions controversées sur la Bible, S. Doane (Dir.), Montréal: Novalis, p. 175-196. (le livre est présentement épuisé, mais il m’en reste quelques exemplaires!)